Skip to main content
MtNon classifié(e)

2023/06/14 – Mt 5, 17-19

By 2024-01-04janvier 14th, 2024No Comments

Après les béatitudes, puis les déclarations sur la mission d’un disciple, Jésus donne sa position par rapport à la Loi de l’Ancien Testament: Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir mais accomplir. …Pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. … Celui qui rejettera un seul de ces petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux.

Jésus déclare qu’il n’est pas venu abolir les livres de Moïse (la Loi) ni ceux des prophètes. L’évangile de Matthieu souligne la continuité de Jésus et son oeuvre avec l’Ancien Testament. Il donne 41 citations de l’Ancien Testament. Elles sont souvent introduites par une phrase comme: Ceci advînt pour que soit accompli l’oracle du prophète. Jésus vient donc réaliser ce qui avait été annoncé dans l’Ancien Testament. C’est le premier sens du mot qu’il emploie: il est venu accomplir. Mais le même mot a aussi le sens de remplir, de compléter.

Il y a donc aussi une discontinuité ou au moins un certain dépassement. La réalisation est plus que la préparation. Et cet aspect est confirmé par une parole de Jésus qui vient immédiatement après notre texte :

Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des Pharisiens vous n’entrerez pas dans le Royaume des cieux.

Les scribes sont les experts dans les Ecritures et les Pharisiens sont ceux qui prétendent observer chaque détail de la Loi. La justice du Royaume est plus que cela. On verra Jésus prendre des textes de l’Ancien Testament qui parle des comportements, des actions, pour dépasser ces textes et rejoindre les attitudes intérieures qui sont des conditions nécessaires pour la justice du Royaume.

En disant qu’il est venu accomplir, Jésus affirme son autorité pour interpréter les paroles de Dieu dans l’Ancien Testament, ce qu’il fera abondamment dans les reste du discours sur la montagne. A son exemple, les chrétiens reliront l’Ancien Testament à la lumière du Christ. On comprend plus de choses dans la préparation quand on connaît le résultat final.

Jean Gobeil SJ