Skip to main content
Semaine Christ Roi de l'Univers

(Français) 2021/11/23 – Lc 21, 5-11

By Thursday September 30th, 2021No Comments

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Ce sont probablement des disciples qui sont avec Jésus dans le temple et qui admirent la beauté des pierres et les décorations faites par les offrandes votives. Jésus annonce qu’un jour tout cela sera détruit. Les disciples demandent quand cela arrivera et quels seront les signes que le moment est proche. Jésus les prévient de ne pas se laisser tromper par ceux qui annoncent que la fin est proche. S’ils entendent parler de guerres et de soulèvements ce ne sera pas tout de suite la fin.
Jésus continue (au verset 10) en donnant une description apocalyptique de cette fin qui est la venue du jugement final de Dieu: guerre nation contre nation, tremblements de terre, épidémies, famine, et des signes terrifiants dans le ciel.

Au temps de Jésus, le temple n’était pas encore complètement fini. Les travaux avaient été commencés 46 ans plus tôt (Jean 2,20) par Hérode le Grand qui, même à l’échelle de l’empire romain, était un grand constructeur. On peut encore voir un mur, le mur de l’ouest où les Juifs vont prier, qui soutenait l’esplanade sur laquelle était bâti le temple. Les pierres de ce mur nous font soupçonner ce que pouvait être les portiques et le sanctuaire. Parfaitement rectangulaires et polies, avec une lisière légèrement encavée comme bordure, elles pèsent au minimum 2 tonnes mais des pierres angulaires qui forment les coins vont jusqu’à 50 tonnes.

Quelle peut être la réaction des disciples quand Jésus leur déclare que, de cette construction qu’ils admirent, il ne restera pas pierre sur pierre? Ils ont dû penser qu’il fallait que ce soit la fin du monde. On en parle et on écrit beaucoup sur cette fin du monde au temps du Christ. Il y a, dans la Bible, la conviction que Dieu conduit l’histoire vers un but bien précis où le monde ancien, le nôtre, sera remplacé par le Monde nouveau. Pour redonner du courage à ceux qui souffrent de la présence du mal, la littérature apocalyptique, abondante au temps du Christ, donnent des images symboliques de cette fin pour essayer d’en transmettre l’importance. C’est ce que fait Jésus au moment où il parle de La Fin: des guerres, des tremblements de terre, des épidémies, des famines et surtout des signes dans le ciel comme les astres qui se décrochent de la voûte céleste. Mais ce ne sont pas des informations photographiques et Jésus les a avertis: si vous voyez des guerres n’allez pas croire que La Fin est proche. Surtout n’allez pas croire ceux qui disent que le moment est arrivé.

Ainsi la destruction du temple sera une fin: ce sera la fin du culte de l’Ancien Testament. Ce ne sera pas la Fin du monde. Et dans le verset qui suit immédiatement notre texte, Jésus revient sur l’avertissement qu’il faut conserver la vigilance et la persévérance : Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et on vous persécutera … à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. (Luc 21,12-13)

Jean Gobeil SJ