4e semainde de l'Avent

2020/12/21 – Luc 1, 39-45

By samedi 28 novembre 2020 novembre 30th, 2020 No Comments

2020/12/21 – Luc 1, 39-45

Marie se met en route en toute hâte pour aller visiter sa cousine Élisabeth. Arrivée dans la maison de Zacharie, elle salue Élisabeth. Cette salutation fait tressaillir l’enfant que porte celle-ci. L’Esprit remplit Élisabeth qui accueille Marie comme la mère du Seigneur et la déclare bienheureuse parce qu’elle a accueilli les paroles du Seigneur.

Le dernier mot d’Élisabeth sous l’inspiration de l’Esprit est que la grandeur de Marie lui était venue de son accueil de la parole du Seigneur. Or la parole du Seigneur, la parole par excellence, le Verbe de Dieu, elle le porte en elle. Ce voyage chez Élisabeth représente donc la première mission de la Parole. Avec l’arrivée de la Parole, la présence de l’Esprit se manifeste dans Jean Baptiste d’abord puis dans Élisabeth qui est la première à proclamer que Marie est la Mère de Dieu. La scène est donc une anticipation de ce qui viendra par la suite.

Jésus sera la Parole qui, sous la conduite de l’Esprit manifesté depuis le baptême de Jésus proclamera la venue du Règne de Dieu avec des actes de puissance. A la différence de Jean Baptiste qui restait au Jourdain, Jésus ira en mission à travers les villes et villages de Galilée pour finir sa mission à Jérusalem.

Après l’Ascension, la mission des chrétiens est d’être les témoins de cette parole jusqu’aux extrémités de la terre, selon la parole de Jésus à ses disciples (Actes 1,8). Luc, dans le livre des Actes, continue l’évangile pour montrer la réalisation de cette mission. La Bonne Nouvelle, accompagnée des manifestations de l’Esprit, est d’abord annoncée à Jérusalem. Puis elle se propage à travers la Syrie, puis l’Asie mineure, ensuite la Grèce. Quand elle est à Rome avec la présence de Paul, Luc termine le livre des Actes. Avec la présence de la Parole au cœur de l’empire romain, elle est virtuellement présente aux extrémités du monde.

C’est la présence de la Parole dans Marie qui la fait aller en toute hâte vers Élisabeth et commencer ainsi la mission de la Parole. C’est de la présence de cette Bonne Nouvelle que les chrétiens doivent continuer de témoigner.

Jean Gobeil SJ