Skip to main content
33e Semaine Ordinaire

(Français) 2021/11/19 – Lc 19, 45-48

By Thursday September 30th, 2021No Comments

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Jésus est venu délibérément à Jérusalem, sachant qu’il affronterait les autorités suprêmes de son peuple, les grands prêtres, les anciens et les docteurs de la Loi. Il se soumettait librement à une telle épreuve, parce que Dieu, présent en lui, voulait cet affrontement et lui donnait le courage et la force pour la surmonter.

Six siècles auparavant, le Seigneur avait envoyé au Temple le prophète Jérémie pour une intervention semblable à celle du Christ Jésus. En deux passages, le Livre de Jérémie rapporte la déclaration solennelle que le prophète avait proclamée sur l’ordre du Seigneur:

La dénonciation de Jérémie

“Quoi! Vous commettez des vols, des meurtres, des adultères, vous faites de faux serments, vous offrez des sacrifices à Baal, … Puis vous venez vous présenter devant moi, dans ce temple qui m’est consacré, et vous déclarez: ‘Nous voilà sauvés!’ Et cela pour continuer à commettre ces horreurs! Ce temple qui m’est consacré , le prenez-vous pour une caverne de voleurs?

“ Allez donc au lieu saint que j’avais à Silo, où se trouvait autrefois ma résidence, et regardez la ruine que j’en ai faite à cause des méfaits d’Israël, mon peuple… Je vous l’ai dit et n’ai cessé de vous le répéter sans que vous écoutiez; je vous ai appelés sans que vous répondiez. C’est pourquoi ce temple qui m’est consacré, ce temple dans lequel vous mettez votre confiance, ce lieu que j’ai donné à vos ancêtres et à vous, je vais le traiter comme j’ai traité Silo.” (Jér 7,9-15)

Le chapitre 26 du même Livre répète cette menace, solennelle et terrible, que le Seigneur oblige Jérémie à transmettre: “Si vous n’écoutez pas, je détruirai ce temple, comme j’ai détruit celui de Silo.” Quand Jérémie eut achevé d’annoncer aux autorités et à tout le peuple ce que le Seigneur lui avait ordonné de dire, ils se saisirent de lui en disant: “Tu mérites la mort.” Alors tous ceux qui se trouvaient au temple s’attroupèrent contre Jérémie. Les prêtres et les prophètes dirent aux notables et à la foule: “Cet homme mérite la mort.” (Jér 26,6-11)

Pour Jérémie, l’annonce de la destruction du temple en raison de sa profanation par le peuple provoque sa condamnation à mort. De la même manière, la purification du temple par Jésus convaincra les autorités juives d’éliminer celui qui les a dénoncés par son action symbolique de la réprobation divine.

Le jugement de Jésus

Entre Jérémie et Jésus, il y a une première différence: l’intervention de Jérémie se réduit à une dénonciation verbale, tandis que celle de Jésus se concrétise dans une action qui manifeste le jugement de Dieu. La seconde différence entre les deux cas consiste en ce que la menace de mort contre Jérémie ne fut pas exécutée, tandis que le complot des chefs des prêtres, des scribes et des notables produisit la condamnation et la mise en croix du Christ.

L’action de Jésus équivalait à une condamnation du rituel sacrificiel dans le temple. Les autorités approuvaient cet ordre des choses. Pourquoi Jésus condamna-t-il ce rituel par un geste violent? Quelques années auparavant, l’achat des animaux pour les sacrifices avait lieu en dehors du temple. Peu de temps avant Jésus, une entente entre les marchands et les grands prêtres avait permis d’introduire le commerce des animaux à l’intérieur du temple, une profanation que tolérait le peuple, impuissant. Les marchands, de connivence avec les grands prêtres, vendaient les animaux au double du prix à l’extérieur du temple. Mais seuls les animaux vendus dans le temple étaient acceptés pour les sacrifices.

Pour bien faire comprendre la signification de son intervention, Jésus cite deux textes prophétiques. Le premier, des années 350 av. J.C., rappelle la signification du temple: “Ma Maison est une maison de prière pour toutes les nations”, le lieu accessible à tous les peuples pour rencontrer le Seigneur. Par cette citation, Jésus proteste contre la clôture qui empêchait les païens de pénétrer dans le temple et de prier le Seigneur. Dans le second texte, évoqué plus haut, Jérémie dénonce les perversions commises dans le temple, devenu profané par ces actions ignobles: “Vous en avez fait une caverne de bandits.”

Conclusion

Jésus obéit à la volonté de son Père, sachant que son obéissance le conduira à la croix. Convaincu que le Seigneur est présent en lui, il a le courage d’affronter les plus hautes autorités pour purifier le temple et lui rendre sa sainteté, un sanctuaire consacré à la prière, dans la communion avec Dieu. Le Christ ouvre ce lieu privilégié à toute personne, sans aucune ségrégation. L’amour universel de Dieu accueille tous les peuples.

Jean-Louis D’Aragon SJ