2e Semaine de Carême

2021/03/03 – Mt 20, 17-28 –

By lundi 8 février 2021 No Comments

Jésus se prépare à monter à Jérusalem. Il avertit ses disciples qu’il sera arrêté, condamné, livré aux païens, crucifié et qu’il ressuscitera le troisième jour. C’est la troisième annonce de la Passion.

La mère de Jacques et Jean demande à Jésus que ses fils siègent l’un à sa droite et l’autre à sa gauche dans son Royaume. Jésus s’adresse aux deux apôtres et leur demandent s’ils savent ce qu’ils demandent et s’ils sont prêts à boire à sa coupe. Ils affirment pouvoir le faire. Jésus confirme qu’ils auront à le faire mais la récompense, c’est au Père à la donner.

Les onze sont indignés. Jésus leur dit que les grands de la terre font sentir leur pouvoir mais qu’il ne doit pas en être ainsi pour eux. Celui qui veut être grand doit se faire le serviteur des autres. Pour sa part, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie pour les autres.

Jésus est de l’autre côté du Jourdain, probablement à l’est de Jéricho. Il se prépare à monter de là à Jérusalem qui représente l’affrontement final avec les autorités. Il fait la troisième annonce de la Passion pour prévenir ses disciples que c’est de cette façon que se termine la carrière du Messie. Mais les disciples ont encore une image triomphale du Messie comme le montre la scène suivante.

Jésus avait surnommé les fils de Zébédée, Boanergès c’est-à-dire fils du tonnerre (Marc 3,17). C’est probablement à la suite d’un incident où ils avaient demandé à Jésus s’ils pouvaient ordonner à un feu du ciel de tomber sur un village samaritain qui venait de refuser de les recevoir. Jésus les avait réprimandés à cette occasion. (Luc 9,54)

Ils sont évidemment de ceux qui croient que le pouvoir doit se faire sentir et ils croient aussi que c’est le genre de royaume que le Christ veut instaurer.

Les autres disciples ne sont pas différents. Ils sont indignés de s’être faits damer le pion par la mère de Jacques et Jean.

La réponse de Jésus est non seulement un avertissement pour ceux qui sont en autorité dans la communauté mais c’est aussi la révélation d’un trait important de la personnalité et du rôle du Christ. Il n’est pas venu pour dominer ni pour être servi mais pour servir. Il réalise la prophétie d’Isaïe à propos d’un serviteur de Dieu qui donne sa vie pour justifier une multitude (Isaïe 53,10).

Jésus répétera plus tard à ses disciples : Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. (Matthieu23,11)

Jean Gobeil SJ