Semaine du Baptême du Seigneur

2021/01/11 – Mc 1, 14-20

By dimanche 27 décembre 2020 No Comments

« Convertissez-vous » : c’est la bonté de Dieu qui nous touche et nous pousse à la conversion. Cette interpellation signifie que ni nos peurs ni nos craintes, rien, ne pourra nous éloigner de l’amour de Dieu ; c’est à chacun et à chacune de nous qu’il appartient de changer notre manière de penser, de voir et de vivre, d’accepter d’être bouleversés, transformés, transfigurés par la bonté de Dieu.

La deuxième invitation que nous lance le Seigneur est celle de croire en la Bonne Nouvelle : « Croyez en la Bonne Nouvelle». Dieu est bon ! La Bonne Nouvelle est heureuse et actuelle, et le message de Marc est bon – c’est d’ailleurs le sens du mot euaggelion – car il vient de la bonté de Dieu, car il dit la bonté de Notre Père. Il indique aussi l’irruption dans notre espace et notre temps de la sollicitude et la prévenance, sa puissance est transformante !

Toutes nos actions humaines s’unissent au dessein de Dieu pour l’humanité. La vocation de l’Homme est d’écouter les appels du Seigneur de changer notre façon de voir, entendre et écouter le monde, d’écouter et suivre Jésus-Christ en tout et pour tout, et de le proclamer comme l’ont fait les premiers disciples et des millions de personnes après lui.

Baptisés, maintenant ouvrons notre cœur et laissons entrer le Seigneur. Dieu a planté sa tente sous les ponts des Nations ; maintenant c’est le moment de vivre notre baptême ; maintenant c’est le moment pour vivre en enfant de Lumière. Ainsi, les heures, les jours, les mois et les ans ne sont pas faits pour être spectateurs en s’installant confortablement, le temps de notre vie est faits pour être acteurs et vivre —ici et maintenant— ce que Jésus a proclamé dans l’Évangile :  vivre avec Dieu, en aimant tout et tout le monde.

Convertissons-nous ! Croirons !

P. André Gagnon SJ