Semaine de l'Épiphanie

2021/01/07 – Lc 4, 14-22a

By dimanche 27 décembre 2020 No Comments

Après les tentations au désert, Jésus revint en Galilée avec la puissance de l’Esprit. Il enseigne dans les synagogues et sa renommée se répand. Il revient à Nazareth et dans la synagogue le jour du sabbat il fait la lecture d’un texte d’Isaïe où le prophète parle de sa mission d’annoncer une bonne nouvelle, la libération de ceux qui sont pauvres et meurtris, et le temps de la faveur de Dieu. Jésus déclare que cette prophétie s’accomplit aujourd’hui pour les auditeurs. Toute l’assistance était témoin de ce qu’il disait (accueillait) et s’étonnait de ses paroles de grâce.

Comme introduction à la vie publique de Jésus, Luc fait un court résumé. Jésus vient en Galilée, avec la puissance de l’Esprit; il enseigne et sa renommée se répand et tout le monde fait son éloge.

On mentionne au début de la création que l’Esprit, ou le souffle de Dieu, planait sur les eaux. C’est donc une nouvelle création que l’ange annonce à Marie en lui disant: L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre. Dès le début de l’Incarnation, la présence et la puissance de l’Esprit se font sentir: avec la salutation de Marie, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. Puis, c’est au tour de Zacharie, le père de Jean Baptiste: il fut rempli de l’Esprit Saint et se mit à prophétiser dans son chant d’action de grâce. C’est encore l’Esprit Saint qui lors de la présentation de Jésus au temple pousse le vieillard Siméon au temple pour qu’il le rencontre.

Jean- Baptiste, préparant la venue de Jésus, annonçait que celui qui viendrait baptiserait dans l’Esprit et le feu. Au baptême de Jésus qui est en prière, l’Esprit Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe, indiquant ainsi sa présence dans la mission de Jésus. L’Esprit manifeste son action en menant Jésus au désert pour affronter les tentations auxquelles Israël avait succombé. Il revient en Galilée, dans notre texte, avec la puissance de l’Esprit.

Tous ces détails sur la présence et l’action de l’Esprit Saint dans l’évangile de Luc sont l’annonce du rôle de l’Esprit dans l’Église primitive comme on le verra dans le livre des Actes des Apôtres. Cette présence réalise des promesses importantes dans l’Ancien Testament.

Le prophète Jérémie avait déclaré que l’alliance ne pouvait plus être renouvelée. Il faudrait que Dieu fasse une nouvelle alliance et qu’il crée des cœurs nouveaux (Jér.31,31; 32,36). Ézéchiel avait ajouté qu’après une purification, c’est l’Esprit qui serait donné dans cette alliance qui serait une alliance de paix, une alliance éternelle (Ez.36,27; 37,27). Pour Joël, c’était la caractéristique du jour de Yahvé, des temps messianiques: l’Esprit serait donné à chacun: Je répandrai mon Esprit sur toute chair. (Jl.3,2)

A Nazareth, Jésus déclare: C’est aujourd’hui que cette parole se réalise.
Cette parole d’Isaïe disait que l’Esprit était sur lui, qu’il était envoyé (Messie) pour apporter la Bonne Nouvelle. Il était celui qui venait libérer. Il était le sauveur. L’Esprit qu’il apportait donnait la liberté des enfants de Dieu.

Jean Gobeil SJ