Semaine Sainte famille

2021/01/02 – Jean 1, 19-28 – St Basile le Grand et St Grégoire de Naziance

By dimanche 27 décembre 2020 No Comments

Après le prologue de l’évangile qui donnait le sens global de la personne du Christ dans le plan divin, l’évangéliste commence l’annonce de la vie publique de Jésus par le témoignage de Jean Baptiste. Des Juifs, c’est-à-dire des autorités religieuses, viennent demander à Jean Baptiste qui il est et pourquoi il pratique ce rite spécial d’un baptême. Jean déclare qu’il n’est pas le Messie attendu, ni le prophète Elie qui était supposé revenir précéder le Messie, ni le prophète comme Moïse que ce dernier avait promis. Il dit qu’il vient annoncer la présence d’un plus grand que lui et que son baptême n’est qu’un signe de préparation et d’accueil pour celui qui va venir. L’endroit où se tient Jean Baptiste et où les gens vont le trouver est sur le bord gauche du Jourdain et s’appelle Béthanie, à ne pas confondre avec l’autre Béthanie près de Jérusalem où vivait Lazare et ses sœurs.

Le Prologue de l’évangile avait dit que Jean Baptiste n’était pas la lumière mais qu’il était celui qui rendait témoignage à la lumière. C’est par le témoignage de Jean Baptiste que commence la vie publique de Jésus.

Et ce témoignage ressemble déjà à celui qui est fait dans un procès. La mention des Juifs reviendra dans l’évangile pour signifier ceux, parmi la population juive, qui refusent d’accueillir Jésus. On va préciser qu’il s’agit ici des autorités du temple, les prêtres et les lévites, et des autorités en matière d’interprétation de la Loi, les Pharisiens. Ils ne viennent certainement pas pour se faire baptiser. Ils viennent demander à Jean Baptiste de se justifier: qui est-il et quel est son rôle.

Comme dans le Prologue, Jean Baptiste commence par dire ce qu’il n’est pas. Il n’est pas le Christ, c’est-à-dire le Messie attendu. Il n’était pas non plus Élie que Dieu, croyait-on, avait gardé vivant pour la mission d’annoncer un jour la venue de Dieu. Il n’était pas celui qu’avait promis Moïse: Yahvé ton Dieu suscitera pour toi, du milieu de toi, parmi tes frères, un prophète comme moi que vous écouterez. (Deutéronome 18,14)

Il déclare qu’il n’est qu’une voix qui avertit qu’il faut préparer par sa conduite la venue du Seigneur, comme avait prédit Isaïe. Son baptême n’est qu’un signe de préparation. Devant celui qui vient, il n’est qu’un très humble serviteur.

Jésus dira plus tard que c’est Jean Baptiste qui a rempli le rôle qu’on attribuait à Élie et il ajoutera qu’il était même plus qu’un prophète. Dans sa première prédication, Pierre dira que Jésus était ce prophète annoncé par Moïse: il avait apporté la dernière révélation. Mais il devra ajouter qu’en plus d’apporter la révélation, il avait apporter la transformation en donnant le pain de vie.

Jean Gobeil SJ