L'évangile du samedi (Mt 19, 24-33) - St Benoît

Jésus avertit ses disciples qu’un serviteur n’est pas au-dessus de son maître et qu’un serviteur doit se contenter d’être comme son maître. Si lui, le maître, s’est fait traiter de Béelzéboul, ils peuvent s’attendre à pire. La crainte ne doit pas les empêcher de dévoiler tout ce qu’ils savent. Ils ne doivent pas craindre ceux qui peuvent attenter à leur vie. Pour leur Père, les disciples sont encore plus importants que toutes les créatures vivantes dont il prend soin. En outre, celui qui se prononcera pour Jésus l’aura comme intercesseur auprès du Père.

A ce point du discours missionnaire, il est clair que ces instructions s’adressent à tout chrétien. Même si le discours s’adresse d’abord aux 12 apôtres, ceux-ci doivent servir de modèle pour tout disciple.

La persécution des disciples montre l’authenticité de leur lien avec leur Maître.

Jésus est venu dévoiler ce qui était caché. Il est venu apporter la révélation. Et cette révélation n’est pas seulement pour un petit nombre d’initiés. Elle est pour tous: elle doit être proclamée sur les toits. C’est elle qui apporte la vraie vie, la vie de l’âme. C’est pour cela qu’il est important de la communiquer sans craindre ceux qui la refusent.

Il répète: Ne craignez pas...Ne craignez pas... Soyez sans crainte...

C’est la mission que le Père a donnée au Fils que les disciples continuent. Ils peuvent compter sur Celui pour qui toute créature vivante est importante.

Ils peuvent aussi compter sur Celui qu’ils ont proclamé courageusement: il sera leur intercesseur auprès du Père.

Jean Gobeil SJ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tournée virtuelle