L'évangile du mercredi (Lc 7, 31-35)

Dans un discours à la foule, Jésus parle des hommes de cette génération. Il vise en fait ceux qui n’ont pas accepté la prédication de Jean Baptiste ni la sienne. Il les compare à des gamins qui ne veulent pas se joindre à des jeux gais ni non plus à des jeux tristes: ce qu’on leur propose ne correspond jamais à ce qu’ils attendent. Comme ces gamins, les Pharisiens et les docteurs de la Loi n’ont pas accepté Jean Baptiste à cause de son austérité et se sont justifiés en disant qu’il était un possédé. De même ils rejettent Jésus à cause de son manque d’austérité: il mange avec des publicains et des pécheurs. Ils disent qu’il est un glouton et un ivrogne. Mais le peuple, les petits, les collecteurs d’impôts et les pécheurs ont su reconnaître que la sagesse divine était à l’œuvre.

Cette partie du discours vient après un éloge de Jean Baptiste que Jésus a fait. Par trois fois il a demandé à la foule: Quand vous êtes allés voir Jean Baptiste, qui êtes-vous allés voir au désert? Il conclut en disant: Un prophète? Et plus qu’un prophète.

Jean Baptiste a été le précurseur, le dernier de l’ère avant la venue du Royaume. Il a vécu au désert, en ascète, et il a prêché un baptême de conversion. Il était dans le temps de la préparation et là, il a été le plus grand. Ses disciples l’ont imité en pratiquant des jeûnes régulièrement.

Mais avec la venue de Jésus, il y a la venue du Royaume, la venue d’une ère nouvelle. Et là le plus petit est plus grand que Jean Baptiste parce qu’il y a maintenant la présence du Royaume. Ceux qui reconnaissent cette présence doivent la célébrer. C’est pour cela que Jésus n’a pas institué de jeûnes officiels pour ses disciples. C’est pour cela aussi qu’il n’a pas refusé les repas qu’on lui offrait. Et pour bien montrer que le salut était venu pour tous, il a mangé chez Lévi et chez Zachée, des publicains.La présence du Règne de Dieu est, pour les enfants de la sagesse divine, une invitation à célébrer une noce. Et Jésus en a donné l’exemple.

Jean Gobeil SJ

Tournée virtuelle