L'évangile de jeudi (Lc 1, 39-56) - Assomption de la Vierge Marie, patronne des Acadiens

Marie se met en route rapidement pour aller chez Élisabeth. La salutation de Marie fait tressaillir l’enfant dans le sein d’Élisabeth. Celle-ci est aussi remplie de l’Esprit Saint et reconnaît en Marie la mère du Seigneur. Marie fait alors un chant d’action de grâce.

Marie vient d’accepter d’être la mère du Fils du Très-Haut et que l’Esprit Saint soit sur elle. Elle a reçu le signe gracieux de l’annonce de la maternité d’Élisabeth dans sa vieillesse. Elle s’en va en toute hâte vers sa cousine. Elle porte en elle la Parole de Dieu. On peut voir dans son cheminement rapide  celui de la parole de Dieu dans le monde. Avec la présence du Christ, cette Parole ira à Jérusalem. Elle continuera, avec les apôtres, jusqu’à Rome. C’est la présentation de Luc avec son évangile et le livre des Actes des Apôtres.

Marie est porteuse de la Parole et accompagnée de l’Esprit. Sa salutation à Élisabeth fait tressaillir l’enfant dans son sein et l’Esprit remplit Élisabeth pour lui faire voir non seulement que Marie est enceinte mais encore qu’elle est la mère du Seigneur. Mère du Seigneur, c’est-à-dire Mère de Dieu, theotokos, le premier titre que les chrétiens donneront à Marie.  

Sa vie sera pourtant une vie humble, faite de fidélité. Elle présentera l’enfant au temple pour être fidèle à observer la Loi. Elle s’apercevra à Cana que les gens allaient manquer de vin. Elle en parlera à Jésus et dira aux serviteurs ce qui est aussi à l’adresse de tous les disciples du Christ : Faites tout ce qu’il vous dira.

Avec quelques femmes, elle sera présente au Calvaire. Après la Résurrection, elle participera à la prière des disciples qui sont dans l’attente de la venue de l’Esprit.

L’Assomption est comme le couronnement de la vie de Marie. Elle est la première à entrer dans la gloire avec son corps et son âme, c’est-à-dire toute sa personne, transformée évidemment comme Jésus, dans sa personne humaine, l’a été après sa résurrection. On trouve la justification dans les paroles de l’ange à l’Annonciation : Réjouis-toi, Marie, toi qui as été et demeures remplie de la grâce de Dieu. Elle a toujours été fidèle à Dieu et Dieu est demeuré fidèle à elle.

Jean Gobeil SJ

Tournée virtuelle