L'évangile de mardi (Lc 17, 7-10) - St Josaphat, évêque et martyr

La parabole parle du serviteur qui revient des champs après son travail. Le maître ne lui offrira pas de manger avant lui parce qu’il a travaillé. Au contraire il lui dira de lui préparer un repas. Quand le maître aura mangé, alors le serviteur pourra manger à son tour. Le serviteur a fait simplement ce que le maître lui avait demandé.

De même, les apôtres sont des serviteurs et quand ils ont fait tout ce que Dieu commandait ils doivent dire: Nous n’avons fait que notre devoir. Nous sommes des serviteurs quelconques.

Jésus s’adresse aux apôtres et après eux aux responsables de la communauté chrétienne. Nous avons déjà vu la parabole des serviteurs vigilants que le maître fait asseoir et sert. La leçon portait sur la nécessité de la vigilance.

Mais ici, l’hypothèse que le serviteur qui a travaillé puisse prendre tout de suite son repas est écartée. C’est le maître qui se fait servir et prend son repas en premier.

Les apôtres sont invités à se mettre à la place des simples serviteurs.   Au-delà des apôtres, ce sont les responsables des communautés chrétiennes qui se font avertir. Ils rendent un service indispensable: c’est pour cela qu’il faut dire des simples serviteurs plutôt que des serviteurs inutiles.  Mais ils ne peuvent pas prétendre que le maître leur doive quelque chose.

Autrement on pourrait les comparer aux Pharisiens qui croyaient que leurs observances rigoureuses leur donnaient des droits sur Dieu et qu’ils n’avaient pas besoin d’être sauvés.

Jean Gobeil SJ 

 

 

 

 

 

 

                          

 

 

 

Tournée virtuelle